La crise que nous traversons actuellement (la pandémie, si jamais vous lisez cet article en 2032) et celle économique qui s'annonce par la suite jettent un profond doute sur l'avenir. Beaucoup de métiers sont directement ou indirectement impactés - même ceux qu'on pensait être à l'abri.

Et c'est encore pire pour les étudiants : peur d'obtenir un diplôme au rabais, de ne pas réussir à trouver un emploi en sortie d'études, ... Alors, pour ceux qui le peuvent, la tentation de devenir freelance directement après ses études est là.

Devenir freelance en sortie d'étude

Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Sur le papier, il est aujourd'hui simple de créer sa propre entreprise et devenir freelance. Même si le monde de l'indépendance est semé d'embûches, techniquement, il suffit de remplir un formulaire en ligne pour pouvoir commencer à travailler pour des clients en solo. Facile.

Cette simplicité est une aubaine pour les étudiants en sortie d'école. Cette solution peut paraître idéale, dans un monde incertain où, c'est sûr, il y aura de plus en plus d'indépendants.

Il faut dire qu'en plus, l'indépendance, c'est très attirant. Plus de liberté, meilleur salaire, plus d'autonomie, de temps pour soi et ses projets perso...

Mais, évidemment, tout n'est pas aussi simple.

Les difficultés de se lancer sans expérience

Difficultés de se lancer sans expérience

Comme je le disais, la vie d'un freelance, même avec de l'expérience pro derrière soi, est un parcours semé d'embûches :

  • Savoir fixer son tarif au juste prix ;
  • Savoir gérer son stress ;
  • Passer des entretiens avec des prospects ;
  • Trouver des clients, tout simplement.

Alors pour un étudiant, les difficultés sont encore plus fortes et nombreuses.

Par exemple, comment trouver un client quand on a très peu d'expériences professionnelles ? Beaucoup de clients veulent être sûrs que le freelance qu'ils vont prendre va faire l'affaire...

Autre exemple : comment réussir à estimer la bonne charge de travail, et le bon montant à facturer ?

C'est en forgeant...

Si vous vous lancez tout juste diplômé, vous ferez plus d'erreurs qu'un professionnel qui devient freelance après 6 ans d'expériences, c'est sûr.

Sous-estimer des charges de travail, ne pas réussir à s'affirmer face à un mauvais client, galérer à en trouver... Ce sont encore des choses auxquelles sont confrontés les indépendants expérimentés, alors un débutant...

Mais, comme on dit, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Plus vous ferez d'erreurs au début, moins vous en ferez par la suite... Logique.

Alors, fausse bonne idée ?

Oui et non...

Mieux vaut attendre ?

Les deux principaux avantages qu'il y a à attendre d'avoir, disons, deux ou trois années d'expérience avant de commencer sont :

De meilleures connaissances sur son métier

En effet, que vous soyez graphiste, développeur ou community manager, après quelques années d'expériences, votre métier n'aura plus de secret pour vous. Vous travaillerez plus vite et plus efficacement. Et donc, vous aurez une meilleure rentabilité.

De meilleures capacités organisationnelles

Pendant ses études, on n'est pas forcément formés à être organisés ; car c'est un softskill qui s'apprend plutôt sur le tas. Et, en ayant quelques années d'expériences, de pratique, on obtient de meilleures habitudes organisationnelles.

Outils utilisés, gestion temporelle des projets, et même gestion de travail en équipe : avoir acquis ces expériences-là en tant que salarié enlèvera un stress, une pression, qui peut apparaître lorsqu'on débute professionnellement en freelance.

Ou se lancer maintenant ?

De l'autre côté, et même en période de crise/post-crise, se lancer en sortie d'études vous amènera des avantages :

Moins de pression dans la vie personnelle

En sortie d'études, on est rarement marié, propriétaire et avec des enfants. Ce qui veut dire qu'en cas d'échec, on en subira les conséquences nous-mêmes et pas (ou très peu) nos proches. Et dans ce cas-là les risques sont limités, on pourra toujours rebondir vers le salariat si notre projet de freelance ne fonctionne pas.

Un meilleur salaire

Suivant votre travail, il y a de fortes chances que, même en débutant, votre revenu en étant freelance soit plus élevé que le salaire que vous auriez eu en étant employé. Évidemment, il y a d'autres facteurs à prendre en compte : pas de congés payés, de nouvelles charges, etc.

Une plus forte indépendance

devenir freelance et retrouver son indépendance

Devenir freelance, ça permet en théorie de devenir indépendant sur plusieurs domaines :

  • Choisir plus facilement ses clients ;
  • Faire plus facilement du télétravail (bien qu'en ce moment ça soit plus ou moins devenu la norme ; ça ne durera pas éternellement) ;
  • Avoir l'opportunité de travailler d'où vous voulez : que ça soit dans le Cantal ou au Mexique.

Éviter de rentrer (et s'enfermer) dans le moule professionnel

Devenir freelance en sortie d'école vous évitera aussi d'entrer dans le moule professionnel dans lequel on nous conditionne, et duquel il est difficile de sortir. Typiquement, la relation employeur-employé, le système pyramidal de l'entreprise, l'entretien annuel qui nous donne l'illusion d'être valorisé, etc.

Le problème est qu'une fois rentrer dans ce mode de travail, il est difficile d'en sortir ; car il devient la norme pour nous.

Commencer directement en tant que freelance nous permet d'éviter de rentrer dans cette fausse norme.

Alors, on fait quoi ?

La meilleure solution, si vous êtes certain de vouloir devenir freelance dès le début de votre carrière, c'est peut-être de faire ce que de plus en plus d'étudiants font : se lancer pendant les études.

Se lancer pendant les études permet de commencer à se créer un portefeuille clients, en travaillant par exemple quelques heures par semaine.

Et avoir un portefeuille clients en sortie d'études est important car cela permet de :

  • Trouver des clients plus facilement/garder les clients déjà trouvés sur le long terme par la suite ;
  • Proposer un tarif plus élevé une fois diplômé - car on a déjà de l'expérience ;
  • Avoir des projets à montrer.

Donc, si votre choix de devenir freelance est fait alors que vous êtes encore étudiant, mon conseil est de se lancer avant la fin de ses études, et de travailler sur des petits projets qui vous ne prennent pas trop de temps et qui vous seront bénéfiques.

Si vous êtes tout juste diplômé ou presque, je dirais que ça dépend des circonstances que j'ai déjà citées (situation personnelle : conjoint(e), appartement, ...) et de comment vous vous sentez par rapport à vos capacités, quelles soient techniques ou dans les softskills. Cela dépend également de votre travail : si vous pouvez rebondir facilement si votre activité ne décolle pas, le risque sera moindre.

Dans tous les cas, devenir freelance est une aventure dans laquelle je conseille de se lancer à un moment ou à un autre - tout en pesant la balance bénéfices-risques, évidemment.

Si vous voulez avoir plus d'informations concernant la vie de freelance, ce que ça implique et si c'est fait pour vous, voici quelques articles pour vous :

Aussi, si vous avez des astuces et conseils, n'hésitez pas à laisser un commentaire !