Le télétravail (et plus spécifiquement le travail à la maison) tend à s’imposer.

Qu’il soit mis en place par la volonté propre de l’entreprise ou par la force des choses (à cause d’une certaine pandémie par exemple...), le travail à distance devient peu à peu la norme.

Et c'est une bonne chose. Mais le problème avec le travail à la maison, c’est que personne n’y était préparé. Ni l’entreprise ni les salariés. Et, évidemment, cela a posé plusieurs problèmes.

Dans cet article, je ne vais pas parler des problèmes techniques et organisationnels dus à la mise en place du télétravail, mais d'un problème majeur qu’ont rencontrés les néo-télétravailleurs (parfois même sans le savoir) quand ils ont commencé à travailler de chez eux : s’organiser un vrai espace de travail.

Un vrai espace de travail ?

S’organiser un espace dédié à son travail n’est pas important, c’est vital.

Avoir une séparation entre la vie pro et perso est obligatoire pour rester productif et avoir une vraie coupure après la journée de travail.

Travailler sur la table de la cuisine n’est pas sain : entre le conjoint qui cuisine pendant ce temps-là et la vue sur le placard à gâteaux… Difficile de se concentrer.

Travailler de son lit n’est pas sain non plus. Non seulement la position est terrible pour votre dos, mais votre cerveau a besoin de faire une différence entre le “mode travail” et le “mode nuit”. Si vous travaillez depuis votre lit, ne vous étonnez pas de ne plus pouvoir dormir après quelques semaines…

Mais alors comment s’organiser un espace de travail ? Voici quelques éléments de réponse.

Un espace dédié

Le bureau

Comme je l’ai déjà dit, travailler depuis son lit, il faut oublier. Travailler depuis la table de sa cuisine, il faut éviter. Le mieux est, évidemment, d’avoir une pièce consacrée uniquement à votre travail.

Cependant, il est parfois impossible de faire autrement. Si vous habitez dans un studio/petit appartement, il va être difficile de vous créer un bureau dédié à votre travail. Et par conséquent, vous allez devoir travailler sur la table de la cuisine (ou sur un autre meuble ayant déjà sa propre fonction).

Dans ce cas, mon conseil : à la fin de votre journée de travail, débarrassez la table de tout votre matériel de travail. Cela permettra de faire une coupure, et de ne plus penser au travail lors de votre soirée.

Autre conseil concernant l’emplacement de votre bureau de travail : évitez de le placer face à un mur. La sensation d’enfermement est mauvaise pour la concentration. Mais encore une fois, si vous n’avez pas le choix il existe quelques astuces : mettre un tableau/poster en face de soi, pour éviter de faire face à un mur neutre et déprimant. Mieux encore : un miroir vous donnera l’impression que la pièce ne s’arrête pas devant vous.

Décorer son espace de travail

On vient de voir où placer son espace de travail et comment se créer un vrai bureau uniquement pour le travail.

J’ai d’autres conseils concernant l’espace de travail : la décoration. En effet, ilOn vient de voir où placer son espace de travail et comment se créer un vrai bureau uniquement pour le travail. est important que votre espace de travail vous ressemble, et/ou ressemble à ce que vous aimiez avoir lorsque vous travailliez en entreprise.

C’est évidemment beaucoup plus facile lorsque vous avez une pièce dédiée au télétravail ; mais ce n’est pas impossible lorsque vous utilisez la table de la cuisine ou du salon comme bureau.

Alors quel type de décoration ? Eh bien, tout ce qui va vous rendre plus à l’aise pour travailler. Certains, comme moi, vont opter pour un bureau minimaliste, quand d’autres vont vouloir y mettre des plantes vertes, des figurines, etc. C’est vraiment à vous de voir. Dites-vous simplement que ça aide à vous créer un environnement professionnel, et donc, à être plus efficace.

Pour l’exemple, voilà mon bureau type :

On peut aussi mentionner l’utilisation de couleurs. C’est beaucoup plus trivial, mais nous savons aujourd’hui que les couleurs influent sur notre comportement. Nous savons, par exemple, que les couleurs bleues ont un effet calmant sur notre mental. Ainsi, si vous êtes de nature stressée, essayer de vous entourer d’objets bleus peut s'avérer être une bonne idée (ça vaut au moins le coup d'essayer, non ?)

Plus d’informations sur l’effet des couleurs sur notre comportement juste ici !

Un endroit tranquille

Un endroit isolé

Je l’ai dit dans la section précédente ; c’est mieux d’avoir une pièce à part dédiée au travail. Non seulement cela nous permet psychologiquement de faire une séparation entre le pro et le perso, mais aussi - et c’est ça qui nous intéresse ici - ça nous permet de nous isoler.

En particulier lorsque nous ne vivons pas seul. Avoir un endroit clôt pour soi lorsqu’on vit avec d’autres personnes, c’est un vrai plus pour faire son travail correctement.

Les distractions visuelles

Quand je parle de tranquillité, je parle aussi de s’écarter au maximum des distractions. Et parmi ces distractions, il y a celles visuelles.

Une télévision ou même une simple fenêtre peuvent être des sources de distractions néfastes à la productivité. Même éteinte, la télévision représente une tentation à laquelle il peut être difficile de résister. "Allez, juste quelques minutes de télé et on s’y remet…" On est tous passés par là !

Il en est de même pour la fenêtre. Si c’est naturel de prendre une pause, se lever, s’étirer et aller jeter un coup d’œil à la fenêtre en même temps, il ne faut pas pour autant rester vingt minutes les yeux collés à la vitre en observant son vieux voisin cultiver son jardin (ou sa jolie voisine en train de faire la cuisine, au choix…)

Mais, évidemment, nous avons besoin de lumière ! Le mieux étant, bien évidemment, de trouver un compromis et d’éviter ces sources de distractions visuelles directes (c’est à dire, ne pas se placer en direction de la télé/d’une fenêtre), tout en ayant une source de lumière (naturelle, si possible) autour de vous. C’est à vous de voir comment vous organiser au mieux à ce niveau-là.

Les distractions auditives

Après les distractions visuelles, nous retrouvons aussi les distractions auditives. Le son de la télé, des travaux à l’extérieur, des voisins qui parlent, etc. sont autant de distractions qu’il est préférable d'éviter.

Certes, nous ne fonctionnons pas tous de la même manière. Si certains ont besoin d’un bruit de fond pour se concentrer, d’autres (comme moi), ne peuvent tolérer qu’un peu de musique.

Dans tous les cas, il peut être intéressant d’essayer les bruits blancs (ces sons parfois naturels, comme la pluie ou la circulation), ou les sons qui sont censés vous aider à vous concentrer. Vous trouverez tout ça sur YouTube !

S’il y a trop de distractions auditives autour de vous, l’achat d’un casque/écouteurs à réduction de bruit est une bonne idée.

Pensez ergonomie

Nous l'avons vu, il existe des bonnes pratiques au niveau de l’organisation de son espace de travail à la maison : lieu dans la maison, décoration, gestion des distractions, etc.

Maintenant, un autre élément essentiel à prendre en compte lorsque l’on travaille de chez soi, c’est l’ergonomie ; avoir un environnement de travail adapté à soi et à sa santé.

Non seulement un matériel adapté peut vous éviter bien des problèmes (musculo-squelettiques, notamment), mais peut aussi vous aider à garder motivation et productivité (grâce au confort).

Le bureau

Commençons par le bureau. Comme nous l’avons vu, oubliez votre lit. Une table, ça peut faire l’affaire, mais le mieux est quand même d’avoir un vrai bureau de travail.

Et là, il en existe tout un tas différent… Ça sera une question de choix personnel. Un bureau simple, sans fioritures, ou avec plein de tiroirs… À vous de voir.

De même, il existe maintenant des standing desks (ou ‘bureau debout’), ces bureaux qui se règlent en hauteur et qui vous permettent de travailler aussi bien assis que debout. D'ailleurs, certains ne jurent que par ça.

À vous d’essayer et de faire votre choix. Comptez de cinquante à plusieurs centaines d’euros.

Exemple de l’utilisation d’un standing desk

Fauteuil

Alors c’est bien d’avoir un bon bureau, mais si c’est pour l’utiliser avec un tabouret… Non, vous avez commencé les choses, faites-les jusqu’au bout !

Le problème avec les fauteuils de bureaux, c’est que jusque dans une certaine mesure, la qualité va de pair avec le prix. Si vous voulez du confort et de l’ergonomie (différents réglages sur différents axes, accoudoirs articulés, etc.) il va falloir s’approcher de la centaine d’euros, voire la dépasser et arriver aux deux-cents euros… Une solution toutefois, si vous êtes salarié, est de demander une aide à votre employeur. Sans entrer dans la législation (qui est plutôt floue), votre employeur devrait être en partie responsable de votre cadre de travail à la maison.

La position

Avoir un poste de travail adapté, c’est bien, mais si on a une mauvaise position, c’est inutile.

Et, croyez-moi sur parole, avoir une bonne posture lorsque l’on travaille, c’est essentiel. Si vous ne voulez pas finir chez l’ostéopathe tous les trois mois, suivez ces quelques conseils :

De même, si vous travaillez avec un ordinateur portable, l’utilisation d’un écran secondaire (ou surélever votre ordinateur) est une bonne idée pour éviter de regarder vers le bas sans arrêt et bousiller vos cervicales à petit feu (une tête pèse entre 5 et 8 kilos… imaginez le poids qu’elles doivent supporter des heures par jour, la tente penchée !).

Il y a beaucoup de choses à dire concernant une mauvaise posture de travail et ses conséquences sur la santé (et il y en a beaucoup). Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à regarder ici.

Conclusion

En conclusion, nous avons vu que le travail à la maison créait de nouvelles difficultés ; notamment réussir à avoir un cadre de travail propice à la productivité.

Mais nous avons également vu qu’il existait des solutions à ces problèmes : un environnement de travail uniquement dédié au travail ; si possible isolé du reste de la maison ; avec une décoration vous projetant dans un cadre professionnel.

Mais aussi, éviter les sources de distractions qui s’offrent à vous, aussi bien visuelles qu’auditives.

Enfin, nous avons pu voir qu’un bon bureau, un bon fauteuil et une bonne posture étaient essentiels à la bonne pratique du télétravail depuis la maison.

Si vous connaissez des personnes qui ont dû se mettre au télétravail sans y être préparées, n'hésitez pas à leur partager cet article, c'est pour leur bien ! Et si vous avez vous aussi des conseils, dites-les en commentaire !