Travailler sur Internet, trois mots qui font rêver. Et pour cause ! On imagine les businessmans du web comme des petits malins se prélassant sur une plage paradisiaque, alimentant leur blog à succès en 2 coups de clics… L’option idéale pour réussir à concilier indépendance financière et liberté géographique. De quoi attiser les vocations de tous les salariés en quête de changement et autres aspirants digital nomades…

Comme toujours, la réalité n’est pas aussi dorée qu’une image Instagram, mais il existe bien plusieurs moyens de gagner de l’argent sur Internet.

Gagner de l'argent sur internet - Job de rêve

1) Freelance et télétravail

Traducteur, graphiste ou développeur web, la plupart des métiers du secteur tertiaire n’ont pas besoin d’un bureau fixe pour s’exercer.

Une connexion Wifi suffit et vous pouvez travailler, que vous soyez freelance ou que vous ayez négocié un contrat en télétravail.

De nombreuses plateformes existent pour vous mettre en relation avec des potentiels clients selon votre domaine d’activité et vous permettre d’effectuer votre job sur internet. Pour en savoir plus c’est par ici !

2) Les créateurs de contenu

Travailler sur internet - Créateur de contenu

Être créateur de contenu c’est développer ses propres créations (artistiques ou intellectuelles) pour alimenter une plateforme telle qu’Instagram, YouTube ou Facebook.

Podcasts, articles de blogs, photos ou vidéos, la liste est longue, d’autant que la plupart des créateurs sont présents sur plusieurs plateformes.

Leur but est tout simplement de créer une communauté afin de diffuser leur contenu le plus largement possible. Plus leur audience est grande et réactive, plus ils auront la légitimité de monétiser leur travail que ce soit de manière directe (abonnement) ou indirecte (publicité).

Certains deviennent alors influenceurs, un métier de rêve puisqu’on les imagine courtisés par les marques et croulants sous les produits de partenariat. Mais  la réalité n’est pas toujours à la hauteur de ces espérances. En effet seul 6% des influenceurs perçoivent plus de 20000 euros/an et 86% confirment que cette activité ne constitue pas leur principale source de revenus.

Blogueur

Devenir blogueur - Comment vivre de son blog

Un blog, sorte de journal intime sur le web, est une version simplifiée d’un site internet. Il permet au blogueur de partager ses textes, ses avis ou ses humeurs avec sa communauté.

Si votre plume est fluide et que vous aimez écrire sur votre passion, le blogging est fait pour vous. Mais pour qu’il soit rentable, il devra avoir un trafic important. Il vous faudra donc créer des contenus de qualité, et ce de manière régulière. L’assiduité est un facteur essentiel de la réussite d’un blog.

Une fois que vous avez suffisamment de visibilité, vous pouvez en profiter pour gagner de l’argent avec les articles sponsorisés, la vente d’espaces publicitaires (Google Adsense) ou l’affiliation, dont nous parlerons plus loin.

Très souvent, on retrouve les blogs derrière une boutique en ligne. L’un menant à l’autre et présentant, de manière plus ou moins subtile, les produits disponibles. Un bon moyen de compléter ses revenus.

Youtubeur

Vous avez une passion et êtes à l’aise devant une caméra ?  Pourquoi ne pas envisager de devenir Youtubeur ? En plus d’une personnalité attachante, des compétences en matière de conception et de réalisation de vidéos seront indispensables. Des aptitudes web seront également très utiles pour référencer vos vidéos de la manière la plus efficiente. Vous devez devenir le community manager d’une seule marque, vous-même !

Si vous parvenez à vous faire un nom dans cet univers et fédérer une large communauté, vous pourrez monétiser vos vidéos.

Dans un premier temps, Youtube rémunère les créateurs avec un programme de partenariat qui inclut les publicités précédant ou interrompant la vidéo. Le versement de ces revenus passe par la plateforme Adsense.

En outre de nombreuses marques vous solliciteront pour des partenariats. Ces dernières vous rémunèreront pour que vous parliez de leurs produits ou services.

Si vous avez monétisé votre compte, il sera nécessaire de créer une entreprise pour déclarer vos revenus, car tout l’argent gagné sur Youtube est imposable.

Créateur de Podcast

Un podcast est un contenu audio qui peut être téléchargé ou écouté en streaming.

Ce format concernait à l’origine les replays d’émissions radio.  Par la suite, de nombreux podcasts « natifs » ont vu le jour, destinés à être diffusés uniquement sur le web. Depuis quelques années, ils rencontrent un énorme succès – 4 millions d’écoutes/mois en France.

Créer un podcast est donc un bon moyen de travailler sur le Web. Pour cela il vous faudra choisir un contenu percutant, une cible d’écoute et vous occuper de sa diffusion sur les plateformes de podcast (Itunes, Spotify…)

Côté matériel, il semble important d’investir dans un micro, même si au départ, vous pouvez simplement utiliser le dictaphone de votre smartphone et traiter le son grâce à un logiciel de montage comme Audition ou Audacity par exemple.

Si votre émission devient populaire, vous pourrez envisager la monétisation de votre podcast. Plusieurs options sont possibles : vendre des espaces publicitaires au sein des épisodes, faire payer une formule d’abonnement mensuel  ou facturer les téléchargements.

Créateurs d’ebook ou de formation en ligne

Créer des formations ou des ebooks peut être un moyen intéressant de partager sa passion ou ses compétences en ligne. Dans ce cas-là vous créez votre produit et le proposez sur votre site. L’avantage c’est qu’une fois que votre ebook est écrit, il peut être téléchargé à tout moment et peut vous rapporter de l’argent des années après votre travail d’écriture.

Les formations sont également très à la mode. Ces sources de revenus viennent souvent compléter l’activité d’un blogueur ou d’un influenceur qui s’est construit une belle légitimité dans un domaine. On pense aux influenceuses fitness qui vendent des programmes payant permettant de perdre du poids ou aux blogueurs en développement personnel qui proposent des formations dédiées à la productivité.

3) La vente en ligne

La vente sur le web est un secteur en pleine croissance. Au 3ème trimestre 2020, 452 millions de transactions ont été effectuées en ligne, pour un chiffre d’affaires total de 26.6 milliards d’euros. Des chiffres qui donnent bien envie de s’intéresser au e-commerce.

La vente en ligne - Gagner de l'argent chez soi

Vente en ligne de produit de seconde main

Si l’achat de produit de seconde main s’était déjà démocratisé depuis quelques années, les ventes sur les sites comme Leboncoin ont explosé pendant les confinements.

D’après le code du commerce, une personne qui réalise des ventes de manière occasionnelle n’a pas à se déclarer e-commerçant. Si vous vendez vos affaires sur Vinted, à un prix inférieur au prix d’achat, pas de panique, vous n’êtes pas imposable.

Les sites de seconde main vous permettront donc de compléter vos revenus en toute légalité. Sachez simplement que ces plateformes sont tenues de déclarer au Fisc les utilisateurs dont les ventes en ligne dépassent 3000 euros ou ceux qui effectuent au moins 19 transactions par an. Au-delà il vous faudra songer à devenir e-commerçant.

Créer sa boutique en ligne

Pour ouvrir une boutique en ligne vous devrez obtenir le statut d’e-commerçant et enregistrer votre entreprise. C’est une solution évidente pour qui souhaite gagner sa vie sur internet.

Dans le top des articles les plus recherchés sur le web on trouve les vêtements et accessoires, les produits high techs, et les bijoux. De nombreux vendeurs conseillent, à l’inverse, de ne pas viser les articles les plus prisés, mais de se positionner sur une niche, pour éviter la concurrence.

Souvent les personnes qui ont une boutique en ligne l’accompagnent d’un blog sur lequel on trouve des comparateurs de produits, des tests, des conseils d’utilisation…

L’ouverture d’une boutique en ligne est aujourd’hui simplifiée grâce à des solutions comme Shopify. En plus de vous aider à créer votre site internet, ce type de plateforme permet aux marchands de gérer leurs stocks, de modifier le code HTML des pages et facilite les paiements en ligne.

La vente en ligne sans stock ou dropshipping

Le problème des sites d’e-commerce est qu’il nécessite de savoir gérer les stocks et de s’occuper du transport.  Pas l’idéal pour ceux qui veulent travailler sur internet sans s’encombrer.

Heureusement il existe aujourd’hui une solution, le dropshipping, qui peut se traduire par « livraison directe ».

Dans ce cas-là, vous ouvrez une boutique en ligne, mais au lieu d’acheter les produits, vous devenez un simple intermédiaire. À chaque fois que vous ferrez une vente c’est le fournisseur qui expédie le produit au client.

Ainsi votre job est plus de mettre en valeur les produits sur votre site e-commerce, en évitant la logistique. Vous pouvez alors récolter une commission importante en prenant moins de risques financiers.

L’affiliation de produits

Faire de l'affiliation de produits - Influenceur

Méthode de vente initiée par Amazon à la fin des années 90, l’affiliation de produit permet de gagner de l’argent en recommandant les produits des autres.

La légende raconte que Jeff Bezos, rencontrant la propriétaire d’un site de vente de livres, lui aurait suggéré de placer sur son site des liens vers des livres déjà en vente sur Amazon et de lui accorder une commission à chaque vente.

Dans les faits, vous placez sur votre site un lien vers le site du vendeur, l’internaute est alors redirigé vers ce site. S’il achète le produit vous gagnez alors une commission, allant de 2 à 50%.

En général l’affilié est un blogueur ou un propriétaire de site internet avec un bon trafic. Mais l’affiliation existe aussi sur YouTube. Elle est alors souvent cachée derrière les liens en barre d’informations sous les vidéos.

4) Ventes de services

Selon le Code de Commerce, il est possible de vendre en ligne tout bien neuf ou usagé mais également des prestations de service.

Prestations de services - Travailler à la maison

Assistant virtuel

La profession d’Assistant Virtuel est un métier en vogue et qui sera amené à se démocratiser de plus en plus.

Nul besoin en effet d’être chef d’entreprise pour s’offrir les services d’un assistant virtuel. Un freelance qui rêve de se débarrasser du volet administratif de son activité peut tout à fait faire appel à un assistant virtuel.

Dans son livre très connu « La semaine de 4 heures », l’auteur Tim Ferris, conseille même de faire appel à une cohorte d’assistants virtuels, pour externaliser les tâches les plus encombrantes de sa vie.

Un assistant virtuel peut en effet s’occuper de la compatibilité d’une entreprise, de son service client, ou de l’agenda  de ses clients. La liste est longue et peut donc s’adapter à de multiples compétences. Toutes ces tâches seront effectuées à domicile par le professionnel qui communiquera avec son client par internet.

Pour devenir assistant virtuel, aucune formation n’est requise. Mais il est préférable de disposer d’une bonne maitrise rédactionnelle, de compétences administratives ou comptables et d’une organisation parfaite.

Consultant en référencement

Votre mission en tant que référenceur web est de positionner le site web de vos clients dans les premières pages des moteurs de recherches afin d’accroître son audience.

Pour cela il faut être un fin connaisseur des techniques de référencement et un excellent analyste. Un job qui s’effectue en collaboration avec les rédacteurs et les community managers et qui nécessite une solide expérience au sein du World Wide Web.

Ainsi, si percer les secrets de l’algorithme de Google vous passionne et que vous avez quelques notions de programmation web, ce job est fait pour vous ! Un consultant en référencement qui s’est constitué un joli portefeuille client peut bien gagner sa vie sur internet.

Travailler sur Internet : conclusion

Pour conclure, sur le web, tous ces métiers sont perméables.  Un youtubeur ou un blogueur a tout intérêt à avoir des compétences en référencement web, tandis qu’un créateur de podcasts peut assortir son activité d’une boutique en ligne en drop shipping dans laquelle il vendra les produits qu’il évoque dans son média.

Il est possible de se faire beaucoup d‘argent sur internet, à condition d’y consacrer du temps et de l’énergie. Quelle que soit l’activité que vous choisirez, la règle est simple, plus on parle de vous, plus vous aurez de chance de monétiser votre travail. Alors, à vos claviers !